Zinédine Zidane et le yoga


Régulièrement, cet été, en me mettant sur mon tapis, il m'est arrivé de repenser à une publicité des 2000's pour une marque d'eau dans laquelle le célèbre n°10 apparaissait.


La scène est située dans un vestiaire avec plusieurs joueurs, on imagine avant un match. La caméra zoome, elle filme Zidane en train de se préparer. En voix off on peut l'entendre dire : "J'aime ces moments. C'est toujours la même chose : d'abord la jambe gauche, et puis la droite" etc.



Le sutra 1.12 de Patanjli, un des grands textes philosophiques du yoga, évoque la nature de la pratique. Il souligne que l'état de yoga s'obtient par une pratique persévérante et le détachement.

La persévérance implique à la fois une pratique régulière mais aussi ancrée dans le temps. C'est exactement ce point qui m'a fait penser à Zidane et sa pub. Tous les matins, je déroule mon tapis et j'effectue les mêmes gestes et techniques, répétés depuis de longues années. J'y vais parce que je suis consciente que cette pratique fait désormais partie de ma vie mais cette répétition, curieusement, ne créée pas de lassitude. Au contraire, chaque jour apporte une nouvelle saveur, une nouvelle sensation, une nouvelle perception. On creuse plus loin. Parfois il ne se passe rien, et c'est aussi une leçon. Cet enseignement de la répétition est précieux dans notre vie que nous souhaitons toujours remplir de nouvelles sensations, de nouvelles expériences. Et si le plus important (et bien entendu, le plus difficile) ce n'était pas notre capacité à ressentir / vivre pleinement les instants de notre vie aussi répétitifs soient-ils?



Et tout cela, sans attachement. Ca, c'est la deuxième partie du sutra qui fera l'objet d'un autre post... un jour .


9 vues0 commentaire